Cinq divisions d’écart face à Aubervilliers n’ont pas suffi pour anéantir le FC Lille Sud, un petit poucet à l’appétit d’ogre. Au terme d’un match serré (0-0), les Lillois ont réussi à s’imposer lors de la fatidique séance de tirs au but.

Que d’émotions vécues hier au stade Berkani, où plus de 1 500 spectateurs, dont Martine Aubry, s’étaient massés. La foule a vibré, retenu son souffle, avant d’envahir la pelouse à l’issue d’une séance de tirs au but à haute tension, marquée par les arrêts électriques d’un gardien de but hors-norme, l’incroyable Omar Touhami, 43 ans. Mercredi, les « petits » Lillois seront donc, à la surprise générale, parmi les invités du tirage au sort du huitième tour. Et ils ont bien mérité d’en arriver là. Profitant de leur supériorité numérique après l’expulsion d’un adversaire en début de match, ils ont su faire bloc tout en proposant du jeu, au point qu’au fil des minutes on se prenait à rêver de l’impossible exploit.

Touhami veille au grain

Pendant que Touhami veillait au grain sur sa ligne de but, les Lillois étaient même tout proches de prendre l’avantage en seconde période. Avec notamment leur avant-centre, Kévin Maléon, qui abattait un travail de sape en attaque. Mais aussi avec leur capitaine, Karim Moussati, qui se jetait comme un affamé sur le moindre ballon et manquait même d‘un rien de marquer le but du KO juste avant la fin du temps réglementaire (88e).

Une prolongation épique

Le public savoura donc trente minutes de bonheur supplémentaires. La prolongation fut épique. Crispante à souhait, chacune des deux équipes ayant tour à tour la possibilité de tuer le suspense. Et alors que tout le monde rêvait déjà de la séance de tirs au but, patatras ! On jouait les dernières secondes lorsque l’arbitre donna une balle de match à Aubervilliers en sanctionnant d’un penalty une sortie un peu rude de Touhami. L’Albertvillarien Ghili s’élança, et balança une frappe trois mètres au-dessus de la transversale. Cela aurait valu trois points la veille au soir contre l’Australie, mais, en Coupe de France de foot, cela vous plonge en enfer. Aubervilliers ne s’en remit pas.

Portés par tout un peuple, les Lillois ne tremblèrent pas lors des tirs au but. Leurs adversaires, eux, tombèrent tout simplement sur un gardien en état de grâce. Une marée humaine enveloppa la pelouse. Dans une joie indescriptible, Lille Sud tenait son exploit, et quel exploit. « Quelle fête. Quel match ! On ne peut même pas être fatigués après un truc comme ça. Pour le club, pour le quartier, c’est énorme », soulignait le courageux défenseur Hamza Benali. Énorme, en effet, pour un vrai club amateur qui bosse, tisse du lien social et, ce matin, peut faire la fierté de tout le Nord – Pas-de-Calais.

PAR STÉPHANE CARPENTIER

Une réponse à “Coupe de France : du jeu, du foot et un exploit retentissant, bienvenue à Lille Sud!”

  1. Fou du foot dit :

    Merci pour ces élements très instructifs ! L’activité physique, la qualité dont les petits soins que l’on se réserve sont souvent la clé du bien-être.

Laisser un commentaire