Le club de quartier de Lille sera la plus petite équipe représentée dimanche au septième tour de la coupe de France…


Le culb de football du quartier du FC Lille Sud qui joue en PHR.

C’est une équipe qui fait la fierté de tout un quartier. Qualifié pour la première fois de son histoire pour le septième tour de la Coupe de France, le FC Lille-Sud défiera dimanche à domicile le club d’Aubervilliers (CFA). Mieux, le club de quartier, qui évolue en Promotion Honneur Régionale (9e niveau national) aura aussi l’honneur de porter sur son maillot l’écusson du petit poucet national. Un clin d’œil en forme de récompense pour les dirigeants. «Une nouvelle direction est arrivée il y a deux ans avec l’objectif de restructurer le club et de travailler sur la mauvaise image véhiculée ces dernières années par le club. On a voulu changer les choses», explique Morad Ben Moussa, directeur sportif et entraîneur de l’équipe première.

Une nouvelle image

Créé en 1969, le FC Lille-Sud, club phare d’un des quartiers les plus défavorisés de Lille, avait surtout animé la rubrique des faits divers ces dernières années. «Par le passé, quand les clubs venaientjouer ici, c’était un peu tendu. Les équipes adverses redoutaient les supporters, les joueurs et même la direction. Il n’était pas rare de voir certains matchs dégénérer en bagarres», raconte le dirigeant. Conscient de cette mauvaise réputation, la nouvelle direction a voulu faire table rase du passé. En travaillant en amont sur l’accueil des équipes adverses avant, pendant et après les matchs, le club a fait évoluer son image de façon positive au point de décrocher le trophée du fair-play régional la saison dernière.

Des mauvais comportements sanctionnés en interne

Surtout, le club se montre désormais inflexible avec le comportement de ses joueurs. «On a dit aux joueurs de l’équipe première, qui est la vitrine du club, de bien se comporter. Par exemple, à chaque carton reçu pour des paroles déplacées, c’est désormais au joueur de payer l’amende et non plus au club. Et dès qu’un joueur déborde, on le sanctionne en interne de plusieurs matchs de suspensionvoire même d’exclusion. On a eu deux trois cas à gérer mais une fois que le message est passé, la gestion interne est devenue beaucoup plus simple», se réjouit Morad Ben Moussa. Une évolution qui va de pair avec celle du quartier.

Le rôle éducatif du club de foot

En pleine rénovation urbaine, Lille-Sud est en train de changer d’image. Si les problèmes ne sont pas tous réglés, la tendance est à l’apaisement. Et le club de foot local, fort de ses quatre cents licenciés, surfe sur cette tendance en jouant à plein son rôle éducatif. «On veut capter les jeunes et les garder le plus longtemps possible chez nous pour ne pas qu’ils errent dans les rues et commencent à faire des choses négatives», assure le coach. Le FC Lille-Sud veut développer la cohésion sociale et n’hésite pas à organiser des actions au-delà du foot à l’image du test de dépistage du diabète mis en place mercredi dans les locaux du club. Un travail que vient mettre en lumière cetteparticipation historique au septième tour de la Coupe de France en forme de récompense pour tout un quartier.

Francois Launay

Une réponse à “Coupe de France: Lille-Sud a fait oublier sa mauvaise réputation healthy dressing for salad”

  1. Fou du foot dit :

    Je trouve votre article très intéressant, perso j’adore le foot

Laisser un commentaire