Wazemmes, Bois Blancs, Moulins-Carrel et Fives : tous sont des clubs de quartiers lillois évoluant en Ligue… et plutôt fiers de voir le voisin Lille Sud prendre la lumière grâce à ses exploits en Coupe de France. Vendredi soir (20 h), au Stadium Lille Métropole, le FCLS ne sera pas seul pour affronter Valenciennes !

Scènes de joie au stade Driss-Berkani. Et si Lille Sud remettait ça au Stadium Lille Métropole ?  PHOTOS BAZIZ CHIBANEVDNPQR

 

« J’espère que vous viendrez nous voir vendredi… » La semaine dernière, Karim Bentaleb, joueur vedette de Lille Sud a rendu visite à ses potes de Wazemmes, son club formateur. Histoire de vérifier si l’union des quartiers lillois pourrait faire la force de Lille Sud ce soir face à Valenciennes.

Qu’il se rassure, ils seront presque tous là ! « On entretient de très bons rapports de voisinage, assure Amar Amari,président de Wazemmes. Que ce soit chez nous ou à Lille Sud, il y a un vrai engouement pour le football, on fait le plein chaque week-end. L’esprit club, c’est ça qui fait la force des quartiers ! »

Fiers et pas envieux

Les Wazemmois, dont le record en Coupe de France est d’avoir passé quatre tours, ne se disent pas envieux de leurs voisins mais plutôt fiers de ce qu’ils représentent. Idem pour d’autres riverains, de l’autre côté du périphérique ! « Ce n’est pas tous les jours qu’un quartier de Lille arrive au huitième tour, précise Abed Kessaci, président de Lille Moulins.Généralement, les jeunes issus du quartier jouent dans l’équipe du quartier, et ce jusqu’en senior. Après, certains transferts peuvent avoir lieu mais c’est très rare. »

Ils ne vont en tout cas pas bien loin. Hormis Gaël Kakuta, formé au club et parti à Chelsea, Younes Kbitat et Hassib Errami ont fini par migrer chez le voisin sudiste. « On attend d’eux et des autres qu’ils donnent une belle image des quartiers lillois ! Ce soir, on va faire des allers-retours avec nos trois camionnettes pour déposer un maximum de joueurs au Stadium. On sera une bonne centaine à représenter Moulins dans les tribunes… »

« Dans le sport, il n’y a pas de religion, de politique ni de couleur de peau, tient à préciser Marcel Duhoo, président de Fives. Lille Sud est une très belle équipe, sérieuse et disciplinée, que l’on n’a pas hésité à féliciter par mails pour ses derniers tours franchis. Je ne leur souhaite que du bonheur et de la réussite… » « La réussite de Lille Sud efface les clichés qui mènent la vie dure à nos clubs, poursuit Cédric Liébaert, l’entraîneur fivois. Il y a une vraie nuance entre club de quartier et club situé dans un quartier ! La lumière est sur Lille Sud mais elle peut indirectement rejaillir sur nous, les voisins. » À noter qu’il a essayé de décaler l’entraînement prévu ce soir pour permettre à ses joueurs de rejoindre le Stadium.

« Rien que pour Mehdi (Tanfani), tout notre quartier sera derrière Lille Sud, assure de son côté Mohammed Zenani, président des Bois Blancs. Ce club, c’est pour moi la référence en termes de structure, d’organisation. C’est un modèle de réussite à partir duquel je veux m’inspirer. La performance de Lille Sud prouve que l’on sait travailler dans les quartiers. C’est un club frère : on ne lui souhaite que le meilleur ! »

LILLE SUD (PHR) – VALENCIENNES (Ligue 2). Vendredi soir, 20 heures, au Stadium Lille Métropole de Villeneuve-d’Ascq.

 

LA VOIX DU NORD

PAR SEBASTIEN DARNAUX

Une réponse à “Coupe de France: pas de quartier pour Valenciennes et tous derrière Lille Sud, le club frère !”

  1. Lamia dit :

    Merci pour ces informations

Laisser un commentaire